article
Dernièrement en Normandie

Cop’Activ : s’activer en copinant, sans contraintes ni jugement

Cop’Activ : s’activer en copinant, sans contraintes ni jugement

Caroline Samit-Glasson et Mélanie Thomas Cotteaux, respectivement vice-présidente et secrétaire de Cop Activ

Se rencontrer, échanger, partager, avoir de l’ambition, envie de s’entraider…  Nous avons croisé Les Cop’Activ, un réseau féminin normand au fonctionnement innovant le 8 mars dernier, lors de l’édition Normandes en tête, à Deauville.

Un réseau inédit qui s’adresse à toutes les femmes, sans contraintes ni jugements, pour leur permettre d’oser…et de réussir.                                                                                        

Et pourquoi pas le midi ?

L’idée est née en 2016, grâce à Christine Buquet, attachée commerciale chez Sécuritas, et présidente de l’association. « Sa hiérarchie lui avait demandé de développer les réseaux » explique Caroline Samit-Glasson, vice-présidente et co-fondatrice. « Elle a commencé par les réseaux classiques, plutôt masculins, c’est-à-dire le matin lors des petits déjeuners d’affaires et le soir, avec les différents afterworks. » Très vite, Christine Buquet réalise que l’heure du déjeuner pourrait être également mise à profit. « Le midi, elle était souvent seule, et c’est un moment où nous, les femmes, pouvons être plus disponibles » poursuit Mélanie Thomas Cotteaux, secrétaire. Puisant dans les différents réseaux qu’elle côtoie, Christine décide alors de lancer quelques invitations à des femmes pour un premier déjeuner. L’initiative, bien qu’informelle, séduit. Une trentaine d’entre elles répondent présentes à ce premier rendez-vous en Seine-Maritime.

On sentait une envie, un besoin

« C’était en septembre 2016, au restaurant du golf de Bois-Guillaume. A l’époque, il n’y avait pas tous ces réseaux, cela s’est démultiplié en deux ans. On sentait une envie, un besoin » précise la vice-présidente. « Cela a pris tellement d’ampleur, elle avait tellement de demandes, que nous avons décidé d’organiser ces déjeuners de manière plus formelle » renchérit Mélanie. Par son métier, l’attachée commerciale est par ailleurs régulièrement amenée à se déplacer sur l’ensemble du territoire normand. Très vite, l’idée d’organiser des déjeuners dans d’autres villes affleure. Dont acte. De nouveaux déjeuners s’organisent au Havre. « Mais à deux, on ne pouvait pas faire grand-chose » indique Caroline, « nous avons contacté d’autres personnes motivées pour former un bureau et commencer à construire. »

Un réseau aux quatre coins de la Normandie

Christine Buquet, Caroline Samit-Glasson , Mélanie Thomas-Cotteaux, Géraldine Perelle et Cécile Leterc fondent alors les Cop Activ. En parallèle, le nombre de villes grandit : Evreux, Yvetot, Caen, Dieppe et Fécamp rejoignent Rouen et Le Havre. « Comme il fallait structurer mais aussi animer l’association, chaque ville a, à sa tête, une ou deux cop’pilotes, qui sont animées par un besoin de créer quelque chose » stipule Mélanie. Chaque mois, un déjeuner, « Activ’Déj » est organisé dans chaque ville, à un rythme régulier. « Cela permet d’avoir un cycle, et de trouver régulièrement un moment pour y aller. » L’avantage ? Chaque femme, d’où qu’elle soit, peut y participer, suivant ses déplacements, son lieu de travail ou ses envies. Un fonctionnement innovant qui permet de souder et mailler le territoire.

C’est la bulle d’air de la journée

Forte de plus de 100 membres répartis sur 8 villes normandes, l’association développe ses animations. Outre les déjeuners, les cop’pilotes sont autonomes dans l’organisation de manifestations en matinées ou en soirées : cop’coffee ou activ’coffee. « Ces rencontres sont organisées par thème : plutôt business ou loisirs, culture, bien-être » note la vice-présidente. Les Cop’Activ restent un réseau : « on est des copines qui s’activent, on active en copinant. » Avec un principe : la bienveillance. « Quand on s’active dans les réseaux classiques, en tant que femme, on est parfois amenée à gommer notre féminité. Pourtant, nos vies professionnelles et personnelles sont forcément mêlées. Là, tout en restant une femme professionnelle qui cherche un réseau, ou qui veut se développer, on peut également parler de sa vie personnelle, sans jugement. »

Pour toutes les femmes

Le réseau des Cop’Activ a ce quelque chose de frais et d’innovant, il s’adresse à toutes les femmes, sans exception. Salariées, chefs d’entreprise, étudiantes, sans emploi, retraitées ou en cours de création, toutes sont les bienvenues pour échanger le temps d’un déjeuner. « L’idée, c’est de générer de l’échange. On s’apporte les unes les autres, on a toutes des situations spécifiques, des compétences différentes et l’on s’entraide suivant les besoins » affirme Caroline. Le réseau a d’ailleurs inventé une formule originale : généralement debout, le déjeuner se déroule dans une succession de tête-à-tête. « C’est notre marque de fabrique. C’est un duo dating qui permet à toutes d’échanger et de se voir et cela fonctionne très bien ! » 

 On se sert des Cop’Activ pour faire du business, et c’est tant mieux 

Avec la bienveillance comme mantra, les membres des Cop’Activ sont invitées à ambitionner sans complexes. Leur slogan ? « Elles osent, elles réussissent ». « L’idée, c’est de mettre en avant les savoir-faire de nos membres, on essaie de puiser dans les compétences internes, les expériences » explique Mélanie. Lors d’évènements en soirée, sur des thématiques spécifiques, mais aussi au sein du groupe pour s’entraider. « Une de nos cop’pilotes par exemple, sans emploi, s’est faite aider pour rédiger et valoriser son CV par une DRH. Dans les Cop’Activ, nous avons le panel de tous les savoir-faire » soutient Caroline. Et ce n’est pas près de s’arrêter : les contacts générés lors d’évènements tels que Normandes en tête, promettent de voir grandir les rangs de l’association.

Retrouvez en vidéo l'événement.

Recevez notre newsletter

Et restez informé des actualités de Normandie Attractivité par email !

Conformément aux articles 39 et 40 de la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification ou d’opposition aux informations qui vous concernent que vous pouvez exercer auprès du Correspondant Informatique et Libertés de la Région Normandie : cil@normandie.fr

S'inscrire