article
Dernièrement en Normandie

Le Medical Training et Testing Center de Rouen : pédagogie et recherche innovantes

Le Medical Training et Testing Center de Rouen : pédagogie et recherche innovantes

©MTC

Unique en Europe, le Medical Training and Testing Center (MTC) situé au sein du campus hospitalo-universitaire de Rouen et du technopôle « Rouen Innovation Santé », permet aux professionnels de santé d’acquérir la maîtrise de nouvelles pratiques médicales, chirurgicales ou comportementales grâce à des technologies et des outils de simulation sophistiqués. 

Un plateau technique qui favorise le développement de l’innovation et de la recherche médicale, autre pilier du MTC. Le dernier exemple en date ? L’acquisition de R-ONE, le robot de la start-up normande Robocath. Décryptage.

Une ambition, un centre de pointe

Salles d’opérations virtuelles, mises en situation avec des mannequins, appartement témoin pour simuler un accouchement d’urgence, matériel de pointe pour opérations robotisées, blocs chirurgicaux, amphithéâtre… à Rouen, le Medical training and testing Center a ouvert ses portes en octobre 2016. Il offre sur 3000 m2 et trois niveaux un espace de formation et d’innovation unique en Europe à destination des professionnels de santé. « L’objectif est de mettre en condition réelle l’ensemble des personnels. Cela peut être sur une formation d’une journée ou de quelques jours, décomposée en sessions théoriques et pratiques avec des temps essentiels de débriefing » explique Antoine Boudet, directeur du MTC.

Jamais la première fois sur un patient !

Sa force ? S’adresser à l’ensemble des professionnels, qu’ils soient médecins, chirurgiens, biologistes, paramédicaux, ainsi qu’à toutes les spécialités. Cardiologie, chirurgies, éthique, hygiène, imagerie, microbiologie, neurochirurgie, O.R.L, pneumologie, réanimation et médecine d’urgence… Plus de 70 formations – initiale ou continue - figurent au catalogue. « Notre principe, c’est qu’aucun geste ne doit être réalisé pour la première fois sur un patient. On n’imagine pas un pilote d’avion aujourd’hui ne pas apprendre sur un simulateur ni ne pas s’entraîner à des situations critiques » affirme Antoine Boudet.

Antoine Boudet, directeur du MTC

Des formations procédurales et comportementales

Simulation haute-fidélité avec des mannequins dotés d’électronique, et pilotés à distance, notamment dans le cadre du CESU (Centre d’Enseignement en Soins d’Urgence) ; opérations sur corps donnés à la science, laboratoires, chambres équipées pour simuler des prises en charge, scénarios et jeux de rôle… « nous avons également une salle connectée au service d’imagerie de l’hôpital avec des ateliers en direct pour rechercher l’anomalie dans l’image afin de permettre de poser un diagnostic » précise Patrice Testut, responsable commercial et pédagogie. Par petits groupes (une dizaine maximum), les apprenants se mettent ainsi en condition pour tester les différentes techniques médicales.

Il y a deux aspects à la simulation : la simulation procédurale, c’est-à-dire médicale et paramédicale mais aussi la simulation comportementale, très importante 

Au-delà du savoir-faire, le MTC a particulièrement à cœur le savoir-être, le « human behaviour ». Un entraînement nécessaire dans le cadre de l’accueil des familles, du relationnel avec les patients, dans les cas d’extrême urgence… En complément des interventions pratiques, le MTC forme à de nombreuses situations : comment délivrer une mauvaise nouvelle, comment réagir lorsque de nombreuses personnes sont en difficulté, comment prioriser sur une scène d’accident ou d’attaque terroriste, comment gérer le stress, que faire en cas d’intervention compliquée… « la simulation comportementale, c’est : je suis dans une situation virtuelle, mais suffisamment réelle pour que le jour où la situation survient, je sois à l’aise » souligne le directeur.

©MTC

Innovation dans la recherche médicale

Si tous les CHU de France sont dotés d’une structure de simulation, rendus obligatoires par la loi, le MTC de Rouen se distingue par son équipement de haute qualité au service de formations d’excellence et qui attire des professionnels du monde entier. C’est le cas, par exemple, du workshop ORL animé par le professeur Jean-Paul Marie, chef de service ORL du CHU de Rouen. Dispensée deux à trois fois par an, cette formation allie dissection, théorie et retransmission en direct d’une intervention dans un bloc opératoire du CHU. Mexique, Japon, Etats-Unis, France, Australie, Europe… une douzaine d’experts mondiaux viennent ainsi se former à ces nouvelles techniques de réinnervation laryngée*.

Cette technique, innovante et peu diffusée dans le monde, est enseignée au MTC qui nous permet d’accueillir des experts dans des conditions formidables 

La mise à disposition de ce plateau technique offre ainsi la possibilité aux spécialistes de venir tester leurs idées ou se former aux pratiques de demain. Reconstitution 3D en chirurgie thoracique, avec projection sur le mur de la salle d’opération ; robots chirurgicaux – les mêmes installés dans les CHU – pour délivrer les techniques récentes de chirurgie robotique… « Il existe seulement 5 simulateurs en France, dont 2 sont au MTC, et les 3 autres à Nancy. Nous couvrons donc cette formation pour tout le côté ouest de la France » se réjouit Patrice Testut. En janvier 2019, le MTC a également fait l’acquisition de R-ONETM, robot unique au monde développé par la start-up normande Robocath, capable de reproduire les gestes, à courte distance, dans le cadre d’une angioplastie coronarienne. L’intervention, plus simple, facile et sécurisée, favorise ainsi la concentration du médecin (voir notre vidéo ci-dessous). Une nouvelle acquisition qui renforce le MTC de Rouen et place la Normandie comme pionnière dans l’innovation au service de la santé de tous.


Des spécialistes du monde entier viennent se former régulièrement au MTC de Rouen

*Témoignage du professeur Jean-Paul Marie, chef du service ORL, qui dispense cette formation innovante tous les 6 mois au Medical Training Center :

« Nous travaillons depuis de nombreuses années sur la réinnervation du larynx et nous avons mis au point, avec différents collègues, une technique de réparation des nerfs détruits par exemple après la chirurgie thyroïdienne. Notre objectif, à terme, est de pouvoir utiliser ces techniques de réparation des nerfs du larynx pour les appliquer à une transplantation laryngée. Le larynx permet de respirer – on ouvre les cordes vocales pour faire rentrer l’air dans les poumons et ça permet aussi de parler – il est important pour la phonation – et c’est aussi important pour protéger les voies aériennes. 

Nous devons donc restituer le mieux possible ces trois fonctions principales du larynx pour leur réhabilitation. Nous travaillons au laboratoire de chirurgie expérimentale sur des moyens d’améliorer la repousse nerveuse mais nous appliquons désormais chez l’homme des techniques de transfert nerveux pour faire remarcher les cordes vocales. Cette technique, innovante et peu diffusée dans le monde, est enseignée au MTC, qui nous permet d’accueillir des experts dans des conditions formidables de démonstration chirurgicale, de retransmission… »

Retrouvez notre reportage vidéo (avril 2018) sur la start-up normande Robocath :


Recevez notre newsletter

Et restez informé des actualités de Normandie Attractivité par email !

Conformément aux articles 39 et 40 de la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification ou d’opposition aux informations qui vous concernent que vous pouvez exercer auprès du Correspondant Informatique et Libertés de la Région Normandie : cil@normandie.fr

S'inscrire