témoignages
Témoignages

Virginie Chapdelaine

Virginie Chapdelaine

Parisienne de naissance et grande voyageuse, Virginie est une ancienne conseillère agricole. Véritable ambassadrice de la région, nous avons été séduits par son témoignage lors de la Place des Normands, à Granville. Depuis de nombreuses années, elle est chef d’exploitation d’une ferme laitière avec son mari à Jullouville, dans la Manche et anime, entre autres, un jardin pédagogique autour de sa maison.

Qui suis-je :

« A la naissance de notre premier enfant, j’ai décidé de changer de projet professionnel mais je savais pertinemment que je ne voulais pas traire les vaches ! Avant d’être conseillère agricole, je faisais beaucoup de théâtre et j’avais dans l’idée de monter un projet culturel à la ferme. Pour donner une âme à la maison que nous avons construite à quelques kilomètres, j’ai décidé d’aménager un jardin. Petit à petit, j’ai ainsi créé une ferme pédagogique que j’ai ouverte en avril 2003, quand mes enfants avaient 2, 4 et 6 ans. J’ai démarré l’accueil avec des goûters dans le cadre du réseau Bienvenue à la ferme et les visites du jardin. »

Ce que je propose :

« J’ai tout de suite vu le potentiel de faire venir des gens dans ce jardin, dans lequel j’ai fait pousser des plantes méditerranéennes, atypiques pour la région il y a 20 ans. Nous y avons ensuite apporté des animaux, puis je me suis mise à faire des confitures et des sirops avec les plantes comestibles. Nous avons installé un four à pain à l’ancienne et je propose désormais aux gens de faire eux-mêmes leur pain. Je reçois des scolaires, des particuliers, des maisons de retraite, des centres de loisirs... Je me suis récemment formée à la pédagogie par le rire, je propose donc chaque semaine des séances de yoga du rire, dans mon jardin. Je suis passionnée et je m’intéresse à beaucoup de choses. »

Mes nouveautés :

« La nouveauté 2017, c’est un hébergement insolite. Les gens viennent dormir dans un tonneau, installé dans le jardin. C’est novateur : je suis la seule dans la Manche – il en existe deux dans l’Orne et un en Seine-Maritime – c’est d’ailleurs pour cela que je suis référencée dans la Manche Box. Depuis septembre 2017, j’ai également renoué avec mes premières amours. J’anime un théâtre d’improvisation, à Granville. Je vais également proposer un stage de yoga et chant ainsi qu’un stage de théâtre pour les enfants cet été, dans le jardin. Dès que j’ai une passion dans un loisir, j’essaie de la rentrer dans mon activité professionnelle. Comme ça, je ne me m’ennuie pas et je travaille en me faisant plaisir, ce qui est à mon sens la solution pour être bien au travail ! »

La Normandie et moi :

« C’est un coup de cœur ! Mais un peu par hasard... En 1993, par suite d’un mariage avorté quand j’habitais à Blois - j’ai quitté mon futur mari un mois avant le mariage - j’ai connu un changement de vie radical. Comme j’étais déjà conseillère agricole, j’ai envoyé des candidatures spontanées dans de nombreux départements… Il y avait une chose que je souhaitais par-dessus tout, c’était d’être près de la mer. Et c’est le département de la Manche qui m’a convoquée en premier pour un entretien. »

Une anecdote : 

« Le jour où je suis venue passer mon entretien, je suis descendue du train à Saint-Lô et j’ai vu des gens avec des cheveux roux partout, j’avais l’impression d’être en Irlande ! Un pays que j’adore. En fait, je me suis rendue compte très vite que c’était un car de touristes irlandais qui étaient en visite. Cela m’a bien fait rire. Mais je me rappelle cette première impression, d’avoir trouvé un endroit où j’allais me sentir bien. Peut-être que cette bonne énergie a fait son chemin, puisque que ce jour-là j’ai été embauchée…  C’est dans ce travail que j’ai rencontré mon mari : il était trésorier du Centre Départemental des Jeunes Agriculteurs. Mais j’ai été embauchée sans qu’il me choisisse : il était en vacances au même moment… à trois kilomètres de chez ma maman qui habite le sud de la France ! A son retour, l’amour a fait son travail et je suis venue vivre près de lui à Jullouville. »

La Manche et moi :

« Ce que j’ai trouvé à Jullouville, c’est vraiment un havre de paix. J’ai toujours beaucoup voyagé, même petite. Mais à part à Paris, où j’ai vécu le plus longtemps, il n’y avait pas un endroit où je me sentais chez moi. En arrivant à Jullouville, ça a été le coup de cœur. C’est un endroit magnifique, je m’y sens bien. Pour m’intégrer, j’ai participé à beaucoup d’associations, j’ai fait de nombreuses activités, il y a deux ans, j’ai même été élue au bureau de l’OT… pour quelqu’un qui n’est pas d’ici, c’est une belle reconnaissance. »

Mon rôle d’ambassadeur :

« Il s’illustre par le coup de fil d’une boîte de production télévisée en août 2017. Ils cherchaient un ambassadeur pour un tournage télé de l’émission « les 100 lieux qu’il faut voir » sur France 5. Le principe est de faire un focus sur trois ou quatre lieux phares des départements, animé par des ambassadeurs locaux. Nous avons tourné en septembre, l’émission devrait être diffusée fin juin, début juillet. C’est une belle reconnaissance ! J’étais totalement libre de poser les questions que je voulais aux gens que l’on rencontrait : à la fonderie de cloches de Villedieu-les-Poêles, un patron pêcheur qui rentrait de la pêche du homard bleu, l’administrateur du Mont-Saint-Michel, un guide dans la Baie et le restaurateur de la Citadelle avec qui j’ai cuisiné le homard. C’était une très belle expérience à vivre. J’ai hâte de voir le rendu ! Je me souviens d’avoir eu un réel enthousiasme à rencontrer les gens et de vivre ces moments privilégiés. Mon rôle d’ambassadrice, je le conçois comme ça : rencontrer des gens et partager mes ressentis. Un ambassadeur n’est pas là pour faire guide touristique mais pour partager des émotions et donner envie aux gens d’aller voir ce qui l’a ému. Que ce soit par l’originalité du lieu ou par celle des gens qui accueillent. »


Plus d’infos :  https://www.jardin-du-clos-fleuri.com/

Recevez notre newsletter

Et restez informé des actualités de Normandie Attractivité par email !

Conformément aux articles 39 et 40 de la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification ou d’opposition aux informations qui vous concernent que vous pouvez exercer auprès du Correspondant Informatique et Libertés de la Région Normandie : cil@normandie.fr

S'inscrire